Quel est le rĂŽle d’un ergonome d’entreprise ?📖 PrĂ©voir 5 minutes de lecture pour cet article.

« Les salariĂ©s ne s’amusent pas Ă  ĂȘtre pliĂ©s en deux au travail »

Ergonome quelle drĂŽle d’idĂ©e ! Et pourtant ce nom barbare, cache une sorte de Sherlock Holmes du travail, qui a pour but, non pas d’arrĂȘter les mĂ©chants, mais d’amĂ©liorer les conditions de travail et de rĂ©duire les accidents.

Soline VallĂ©e, ergonome en Service de SantĂ© au Travail dĂ©taille son rĂŽle et sa mĂ©thodologie d’intervention auprĂšs d’une entreprise. Vous comprendrez pourquoi lancer un SOS ergonome n’est ni une honte, ni un constat d’échec. Cet expert de l’organisation du travail pourrait s’avĂ©rer ĂȘtre votre meilleur alliĂ©.

Dans quel cadre intervenez-vous dans une entreprise ?

Les demandes proviennent des équipes médicales du Service de Santé au Travail ou bien des entreprises directement. On intervient dans 13 000 structures adhérentes.

 

Nous faisons partie de la mĂ©decine du travail, qui s’appelle dĂ©sormais Service de SantĂ© au Travail (SST), car il n’y a plus seulement que des mĂ©decins du travail. Nous travaillons sur du long terme, dans l’accompagnement des entreprises. Le but est de leur fournir des clĂ©s pour analyser des situations de travail sous un angle plus ergonomique.

 

Nous accompagnons les employeurs et les salariĂ©s en les sensibilisant aux risques et en les aidant Ă  identifier les problĂ©matiques et les pistes d’amĂ©lioration inhĂ©rentes.

Rencontrez-vous réguliÚrement des problÚmes physiques ?

Dans le tertiaire, on rencontre beaucoup de salariĂ©s qui ont des maux de dos et de cervicales. Souvent ils nous disent qu’ils sont mal positionnĂ©s. Nous expliquons aux responsables d’entreprises que ce n’est pas la personne qui fait le choix de mal se positionner.

 

Les salariĂ©s ne s’amusent pas Ă  ĂȘtre pliĂ©s en deux au travail. Par rapport aux contraintes qu’ils ont, c’est la meilleure posture qu’ils ont trouvĂ©e.

Comment ĂȘtes-vous accueillis dans les entreprises ?

Nous intervenons que si l’entreprise est volontaire. Parfois, des entreprises le font pour satisfaire le mĂ©decin du travail, mais ce n’est pas la majoritĂ©. Nous ne leur demandons pas un investissement en argent, mais en temps. En gĂ©nĂ©ral on nous confond avec l’inspection du travail (Dirrecte).

 

Nous avons un gros travail pĂ©dagogique Ă  faire quand on arrive dans une entreprise. On doit leur expliquer que nous ne sommes pas lĂ  pour juger, que nous ne sommes pas pro salariĂ©s ou pro employeur et que nous ne sommes pas prĂ©sents pour contrĂŽler. Une fois cela expliquĂ©, l’ambiance se dĂ©tend.

 

Au niveau des salariĂ©s, quand on s’intĂ©resse Ă  leur travail, ils sont intarissables.

Comment rendez-vous les salariés acteurs de leur poste de travail ?

Nous organisons des actions en entreprise avec les salariĂ©s pour les sensibiliser aux risques et leur faire comprendre les prĂ©conisations. L’objectif c’est qu’ils puissent par la suite identifier les risques Ă  leur poste et ĂȘtre force de proposition pour transformer leur situation de travail.

 

Nous rĂ©flĂ©chissons avec les salariĂ©s aux contraintes de leurs situations de travail et aux amĂ©liorations, car ce sont les seuls qui connaissent leur poste, donc c’est eux qui savent ce qui les aidera ou pas. Notre travail est de leur faire verbaliser.

Et du cÎté des employeurs ?

Nous intervenons par Ă©tapes. Souvent, les chefs d’entreprises savent qu’ils ont une problĂ©matique, comme un nombre de blessures trop important sur une chaine de production par exemple, mais ils ne savent pas forcĂ©ment identifier d’oĂč vient le problĂšme.

 

Nous, nous allons problĂ©matiser, les aider Ă  trouver des solutions. Et si la problĂ©matique sort de notre champ de compĂ©tences, nous allons les orienter vers d’autres acteurs.

Quels sont ces acteurs ?

IngĂ©nieurs, psychologues
 S’il y a un problĂšme liĂ© Ă  la fonctionnalitĂ© d’une machine, par exemple, nous leur conseillons de faire appel Ă  des prestataires spĂ©cialisĂ©s. On les aidera Ă  complĂ©ter le cahier des charges si nĂ©cessaire par rapport aux problĂ©matiques rencontrĂ©es dans l’utilisation de cette machine. En fonction du problĂšme, nous leur apportons les meilleures compĂ©tences, les acteurs qui pourront les aider le plus rapidement possible.

 

L’objectif c’est toujours que les entreprises puissent se dĂ©brouiller sans nous aprĂšs notre intervention, qu’elles soient autonomes et donc plus rĂ©actives, nous restons bien entendu toujours en backup si les employeurs ont besoin d’aide.